2016 : Ce qui change pour les motards algériens !

L’année 2016 vient à peine de débuter et nous profitons de cette première publication pour renouveler à nos lecteurs nos meilleurs vœux de santé et de prospérité en cette nouvelle année !

Quels changements en 2016 pour les motards algériens (pour ceux qui le sont ou qui le deviendront) ! Nous avons réfléchi sur ce sujet et nous dénombrons pas moins de 5 thèmes qui concernent les conducteurs de motocycles avec des bonnes nouvelles et des moins bonnes. Commençons pas ce qui ne fait pas plaisir :

Augmentation des prix des carburants

Prix des carburants en Algérie : flambée des prix pour 2016 !Que vous utilisiez du « Sans Plomb » ou du « Super », le plein de votre moto qui fait en moyenne 12 litres vous coutera 380 dinars au lieu de 280 DZD. Quel que soit le carburant choisi, c’est une augmentation de près de 35% du litre.

Ce qui en fin de mois alourdira considérablement votre budget déplacement (retrouvez tous les prix des carburants en détails). Donc ménagez votre monture et organisez mieux vos itinéraires pour optimiser vos déplacements professionnels ou personnels.

Carte d’immatriculation

Votre scooter, avec ou sans immatriculation ?C’est une bonne et mauvaise nouvelle à la fois. Tout dépend de quel coté on se trouve. Si vous devez acquérir une moto de petites cylindrées cette année, il y a de fortes chances que votre concessionnaire vous délivre une carte jaune car il subit la pression des consommateurs (surtout de la Capitale – Alger) qui souhaitent être en règle vis à vis de la police.

Pour les autres, ceux qui ont fait ou font les frais de la politique commerciale du « Reçu », nous leur souhaitons « bonne chance » et sommes persuadés que nos autorités trouveront une solution viable pour toutes les parties. N’oublions pas que c’est près de 700.000 deux roues qui circulent dans notre pays (*) sans aucun dispositif de reconnaissance (plaques d’immatriculation ou autres) et qu’il faut obligatoirement trouver une solution cohérente et simple – (*) Source : Horizons

Permis de conduire «Motos»

Le permis de conduire moto A1 et A2

Il y a de plus en plus d’utilisateurs de deux roues et devant les contrôles routières, bons nombres d’entre nous se sont rendu compte que pour conduire une moto (même une 124,6 ; catégorie de motocycle au passage qui n’existe dans aucun pays), il fallait un permis « moto » et qu’utiliser le permis auto « B » n’est autorisé que dans notre subconscient même si une ordonnance d’il y a quelques années dit le contraire.

Alors, que faut-il faire ? Et bien, le plus logique est d’être en conformité avec les textes de lois et de passer son permis de conduire. Vous pourrez opter pour le permis A2 à des tarifs qui vont de 14.000 à 20.000 DZD. Certes, de nombreuses moto-écoles proposent des formations « sans motocycle » mais cherchez bien … Il en existe quelques-une qui proposent de vraies initiations. Pour finir sur ce sujet, nous allons tenté de trouver une liste avec toutes les moto-écoles de notre pays (pas si facile à obtenir). Relire notre article : tout savoir sur le permis moto A1 et A2.

« Scooters & Motos » – Made in Algeria !

Bien choisir son scooter ! C'est important ...Nous vous le garantissons … en 2016, vous aurez le choix d’acheter une moto « assemblés, montés, fabriqués » en Algérie. Les importations vont être encore limitées en cette année 2016 car la mise en place des licences d’importation et du nouveau cahier des charges retardera la disponibilité de deux roues sur le marché.

En attendant, nombreuses sont les entreprises qui projettent d’ouvrir des unités de montage à l’image de ce qui se fait dans le monde de l’automobile. Il faut savoir que c’est près d’une douzaine de dossiers qui se trouvent sur les bureaux des services du Ministère de l’Industrie qui attendent d’être validés.

Donc en 2016, il y aura un peu de choix notamment avec des projets déjà enclenchés comme l’usine de AS Motors (BBA), OMG Scooters (Alger), Sym Algérie (Sétif) et VMS Industrie (Béjaïa). Relire notre article sur la 24ème Foire de la Production Algérienne.

Crédit : acheter sa moto avec facilités de paiement

Un scooter à crédit ? et pourquoi pas ...Sur le papier, c’est possible ! On peut avec cette nouvelle année acquérir une moto avec un crédit à la consommation sous réserve que le produit soit « fabriqué en Algérie ». La nouvelle loi n’a pas imposé de seuil de taux d’intégration, ce qui est une bonne nouvelle pour le secteur de l’automobile et celui du 2 roues.

Seul bémol : tout récent, ce nouveau dispositif doit prendre sa vitesse de croisière avec l’implication des organismes financiers et des concessionnaires de motocycles. Dommage qu’il n’y ait pas d’association des professionnels du secteur pour booster cette offre de la moto à payer en plusieurs fois. Voir la liste des produits concernés par le crédit à la consommation.

Pour conclure, l’année 2016 sera pour les motards algériens le point de départ d’un cycle où les droits du consommateur seront privilégiés mais il faudra aussi prendre sa part de responsabilité en tant qu’usager en respectant bien entendu la réglementation existante en matière de permis de conduire ou d’immatriculation. Sujet à suivre …

Crédit photos : Scooter-dz / D.R.

A propos de Mehdi S.

Rédacteur spécialisé 2 roues, je vous propose régulièrement des publications sur l'actualité du Scooter, de la Moto et du Quad en Algérie ! Mon objectif : vous apporter l'information la plus pertinente sur ces sujets. Merci de suivre nos sites !

A lire aussi :

Equipement Moto : focus sur la collection IXON été 2020

Equipement Moto : focus sur la collection IXON été 2020

IXON dont le slogan est “Ride Your Way” est sans aucun doute la marque française …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *