Farid Sendjakedine, DTN de la FASM : «Navrés de reporter les rallyes Africa race & Tuareg rallye»

Farid Sendjakedine, DTN de la FASM : «Navrés de reporter les rallyes Africa race & Tuareg rallye»

Farid Sendjakedine, DTN de la fédération algérienne des sports mécaniques : «Navrés de reporter les rallyes Africa race et Tuareg rallye»

Toutes les compétitions des sports mécaniques sont suspendues. Avez-vous de nouvelles programmations ou une feuille de route pour les prochaines échéances ?

C’est vrai que tout a été arrêté au mauvais moment pour la fédération vu que nous étions sur le point d’organiser un très grand rallye international «le Tuareg rallye» qui devait avoir lieu à la fin du mois de mars, et qui n’a pas eu lieu à cause de la pandémie du Covid-19.

Nous étions en pourparlers pour organiser également un très grand rallye, pratiquement le numéro deux des rallyes mondiaux, en l’occurrence l’«Africa race», prévu pour le mois de novembre, mais hélas, nous avons reçu un courrier pour son report. Il faut savoir que l’organisation d’un rallye international de grande envergure nécessite au moins une année de préparation, il nous faut un certain temps pour le préparer, il était donc obligatoire de le décaler pour l’année 2021.

Pour le programme des compétitions, nous ne pouvons rien faire pour l’instant, du moment que nous ne connaissons pas l’issue de cette situation. Nous avons un avantage, car la ligue d’Alger a terminé son programme de l’année passée, ce qui est bien car la saison des sports mécaniques en Algérie va jusqu’au mois de mars. Il nous reste quelques compétitions qu’on doit impérativement terminée dès que la situation sera plus claire, et pour le nouveau programme, on ne peut se prononcer tant que les choses ne reprennent pas leur cours.

Pouvez-vous nous donner de plus amples détails sur le rallye «Africa race», notamment pour son itinéraire ?
Le plus grand rallye actuellement c’est le «Paris-Dakar», juste derrière, il y a deux grands rallyes qui sont le « Africa race » et le « Tuareg ralley ». On aura la chance d’avoir ces deux rallyes chez nous. L’Algérie a la chance d’avoir un terrain de jeu exceptionnel qu’on ne peut pas trouver ailleurs, et c’est ce qui fait notre force. Se sont des rallyes qui drainent énormément de personnes, un nombre impressionnant de participants qui englobent pratiquement toutes les catégories ; auto, moto, camion, buggy, SSV…

L’«Africa race» sont les mécontents du Paris-Dakar, car il faut dire que beaucoup de pilotes n’ont pas aimé le fait que le « Paris-Dakar » émigre vers l’Amérique latine ces dernières années, actuellement il est en Arabie Saoudite… ils ont dit que le « Paris-Dakar » doit être fidèle à son itinéraire original, à savoir l’Afrique du Nord vers Dakar. Alors les mécontents de ce rallye ont créé l’«Africa race » dont la prochaine édition aura lieu entièrement en Algérie, c’est un peu pour jauger, prendre la température et voir ce qui peut se faire en Algérie, mais surtout, découvrir toutes les facettes du Sahara algérien qui a la chance d’avoir tous les reliefs possibles, dunes, erg, reg… c’est-à-dire, toutes les composantes d’un rallye tout-terrain. Nous ferons à l’édition d’après, c’est-à-dire celle de 2022, l’itinéraire Alger-Dakar. Tout était prêt pour ce grand rendez-vous, les engagements ont été bouclés avec les participants de la caravane de 600 personnes, dont 400 participants qui devaient prendre part à l’événement, mais à cause de la pandémie du Coronavirus, ces événements seront reportés, mais ce n’est que partie remise.

Avez-vous défini l’itinéraire de ce rallye «Africa race» ?
Nous n’avions pas encore fait le tracé de ce rallye, mais ça allait être le tracé prévu pour le rallye Sahari, c’est-à-dire l’option Est, à savoir Alger, Biskra, Hassi Messaoud, Menéa, Ghardaïa et puis retour sur Alger, avec notamment des boucles dont deux à Hassi Messaoud et trois à El Menéa. Par ailleurs, pour ce qui est du « Tuareg rallye », nous avons choisi avec les organisateurs allemands l’itinéraire Ouest, comme c’était le cas lors de la précédente édition avec un départ à partir d’Oran pour faire des boucles à Taghit, Béni Abbès et Timimoun.

L’engouement est-il palpable au sud pour les sports mécaniques ?
Il ne faut pas parler seulement de l’engouement, mais plutôt des performances des gens du sud pour ce genre de sport. Nous avons découvert que les gens du sud ont des potentialités énormes pour être demain des champions dans cette discipline.

C’est comme prendre le cas des pilotes des pays nordiques qui sont des as au volant car ils ont l’habitude de rouler sur les chaussées glissantes avec le danger du verglas. il se trouve que les pilotes du sud ont des capacités énormes sur le terrain, parce qu’ils conduisent depuis un très jeune âge dans ce genre de reliefs. Les récompenses y sont aux précédentes éditions, avec des vainqueurs en SSV, des pilotes en 4×4 qui sont toujours bien classés, un pilote de moto de Saida s’est bien classé également et il a un très bon niveau. L’engouement existe comme spectacle, mais surtout c’est pour la pratique des sports mécaniques qu’il y a un grand engouement. Cela nous pousse à songer pour créer une académie de pilotage spécial rallye, qui sera bien évidemment basée au sud du pays.

Pouvez-vous nous éclairer sur le nombre de clubs des sports mécaniques au sud du pays ?
Il y a pratiquement des clubs dans toutes les régions du sud. Je pourrais citer la porte du désert Saida, mais aussi El Menéa, Ghardaïa, Ouargla, Biskra et Laghouat qui sont de grandes écoles de sport mécanique en Algérie. Deux clubs ont récemment vu le jour à Tamanrasset et Djanet. je n’ai pas le chiffre exacte des clubs, mais je peux vous assurer qu’il y a une grande dynamique de sports mécaniques au sud, et ce, pratiquement dans toutes les wilayas.

Réalisé par Kader Bentounès

Source : ELMOUDJAHID.COM

Crédit photo/vidéo : D.R.

Abonnez-vous à notre chaine Youtube pour voir toutes nos vidéos !
Notre lien : http://bit.ly/Youtube_MOTO-DZ

A propos de Redaction

Nous vous informons des actualités locales, du prix du neuf et des promotions. Nous publions aussi les fiches techniques et les vidéos sur le sujet du Scooter, de la Moto et du Quad en Algérie ! Si, vous avez des informations sur ces thèmes ? N'hésitez pas à nous joindre par mail !

A lire aussi :

MotoGP 2020 en Autriche : Violent le Spielberg et géniale la victoire de Dovisioso

MotoGP 2020 en Autriche : Violent le Spielberg et géniale la victoire de Dovisioso

Déchirure : KTM a fait des dizaines d’heures de roulage ici après la date limite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *